Vous êtes dans : Accueil > A la Une > Espace des Mondes Polaires

Espace des Mondes Polaires

© Espace des Mondes Polaires

 

Centre culturel de référence, unique et innovant !

 

Niché dans le Jura, dont Paul-Emile Victor est originaire, le futur Espace des Mondes Polaires deviendra un lieu unique en son genre, véritable centre de référence dédié aux régions arctique et antarctique.

 

Ce projet s’inscrit dans le prolongement d’un dynamisme déjà engagé par la Station des Rousses, qui œuvre pour une forte diversification de ses activités de loisirs et de culture. L’Espace des Mondes Polaires sera implanté à Prémanon, où un centre polaire existe déjà depuis 1988. Il proposera un concept innovant associant un musée des mondes polaires et une patinoire, dans un complexe qui intégrera d’autres services : une brasserie, un auditorium, un office de tourisme, un jardin polaire, un atelier pédagogique… Il sera possible tout à la fois de découvrir, d’apprendre, de s’amuser et de se restaurer dans un cadre et un décor exceptionnels.

© Espace des Mondes Polaires

 

 Des experts mobilisés

 Pour ce projet ambitieux, la communauté de communes de la Station des Rousses s’est entourée d’une équipe d’envergure : « Un comité scientifique composé de glaciologues, d’ethnologues, de biologistes et de climatologues nous accompagne, explique Agnès Levillain, muséographe indépendante, chargée de réaliser et mettre en place les contenus de la future exposition. « Nous voulons faire ressentir la beauté et la rudesse des paysages polaires. Saviez-vous par exemple que la glace produit des sons ? La lumière elle aussi, est très particulière aux pôles, les scénographes cherchent des moyens de restituer ces couleurs si particulières. Quant à la pédagogie, elle consiste à susciter des questions comme : pourquoi fait-il si froid aux pôles ? Quelle est la différence entre la glace de terre et la glace de mer ? Comment les espèces se sont-elles adaptées à un milieu aussi hostile ? etc. »

 Engagement environnemental

 Cet Espace a pour vocation de devenir un véritable centre de références en la matière, et envisage d’ailleurs d’organiser des congrès internationaux de chercheurs sur les questions polaires. Jean-Christophe Victor, président d’honneur, et Stéphane Niveau, directeur du centre polaire Paul-Emile Victor, constatent que « les milieux polaires offrent un champ d’étude étendu, depuis les sciences humaines jusqu’aux sciences physiques. Leur mutation nous renseigne sur l’état du monde aujourd’hui ». Ce projet d’envergure bénéficiera d’une architecture exceptionnelle, très contemporaine, composée de trois bâtiments partiellement enfouis, afin de respecter l’esthétique environnementale. L’ouvrage global s’approchera également au maximum du niveau énergétique « passif ». Autant d’engagements pour transmettre un message optimiste et universel aux générations futures.

 

Le FEDER déploie 700 000 € sur les 7 974 000 € globaux investis pour ce projet.