Vous êtes dans : Accueil > A la Une > L’Ile en mouvement : Montbéliard dope son attractivité

L’Ile en mouvement : Montbéliard dope son attractivité

© Pays de Montbéliard Agglomération

L’Europe s’investit en faveur d’un projet d’envergure porté par Pays de Montbéliard Agglomération : un vaste parc de promenades, loisirs et découvertes scientifiques, qui va véritablement métamorphoser la cité franc-comtoise.

Ce projet, nommé « Ile en mouvement », a pour particularité de redessiner totalement le cœur de l’agglomération de Montbéliard. En effet, ce futur parc sera ancré dans le prolongement de celui de Près-la-Rose, à proximité du centre-ville historique et au pied du quartier de la Petite Hollande. Sa mise en œuvre est possible grâce à la réhabilitation d’une friche industrielle de 8,5 hectares. « L’attractivité de la ville s’en trouvera renforcée et le centre-ville, dans le prolongement des Bains Douches, sera davantage valorisé. Ces éléments ouvrent l’espace et participent au bien-être des Montbéliardais  », commente Alain Rollet, Chef du service paysage, espaces verts et milieux naturels à l’Agglomération.

Un parc savamment pensé

Une transition douce avec le milieu urbain est prévue, tout en octroyant une part très importante à l’environnement naturel. Un vaste parcours scientifique sera aménagé, ponctué de jeux et de panneaux explicatifs. Autant d’animations qui, comme le souligne le Professeur Alain Berthoz, conseiller scientifique du projet, invitent à prendre conscience des « mécanismes du cerveau et du corps qui permettent de percevoir le mouvement.  » Ainsi, balançoires, ponts, cordes tendues ou disques tournants seront installés à proximité de miroirs d’eau, passerelles, solarium, jets d’eau ou encore jardin ses sens… Une expérience à la fois ludique et scientifique, qui privilégie aussi la détente des promeneurs !

Des atouts forts, promesses de retombées économiques

Pour le FEDER, ce projet de l’Ile en Mouvement relève de « l’aide au développement d’une politique urbaine durable en faveur des agglomérations », avec des mesures qui visent à réhabiliter l’environnement physique et l’attractivité des territoires. Et en effet, ainsi que l’explique Arlette Laroye, directrice de l’Office du Tourisme, ce parc, qui comprendra également un port de plaisance, ne manquera pas d’atouts : « Avec ce nouvel environnement paysager, nos clients itinérants auront envie de passer encore plus de temps à Montbéliard. Ils allongeront forcément la durée de leur séjour, ce qui aura des impacts sur les commerces, les hôtels et les restaurants. Il y aura peu d’endroits en Franche-Comté où l’on pourra trouver à la fois un parc, un port, une Eurovéloroute et un centre-ville, que l’on pourra rejoindre sans effort.   » Un projet qui promet donc de faire avancer l’agglomération dans le bon sens !

La participation du FEDER

Le montant du projet s’élève à 4,7 millions d’euros. Le FEDER est sollicité à hauteur de 1 million, soit 21.04 % du coût total. Cet investissement permettra la réalisation de la première phase du projet, à savoir :

- la démolition du bâti existant

- le parcours de découverte scientifique autour du mouvement

- l’aménagement du parc central, du port et des espaces périphériques.