Vous êtes dans : Accueil > Réalisations en Franche-Comté > Focus et exemples > Réalisations financées au titre du FEADER > Fruitière du plateau de Nozeroy, à Bief- du-Fourg (39)

Fruitière du plateau de Nozeroy, à Bief- du-Fourg (39)

Construction d’une nouvelle fromagerie.

Thématique : Installée dans le même bâtiment pendant plus de 40 ans, la fromagerie a dû se moderniser pour transformer la production de ses nouveaux sociétaires et faire face aux évolutions de la réglementation en matière d’hygiène ou de sécurité au travail. Plutôt que de réhabiliter l’ancien bâtiment, la coopérative a décidé de se lancer dans la construction d’une nouvelle fromagerie et d’investir dans du matériel plus performant.

 Bénéficiaire : fruitière du plateau de Nozeroy

Bief- du-Fourg (39) :

Date du projet : 2008 et 2009

Coût total : 3 800 000€

Fonds concerné : FEADER  pour 336 480€

Montant du co-financement : 336 480
dont Conseil régional : 84 120€, Conseil général Jura : 140 200€ FranceAgriMer : 112 660€

Descriptif :

Un travail moins physique : Tout en inox, l’équipement, flambant neuf, a permis de mécaniser une partie du travail, et d’enfouir au passage tous les équipements bruyants au sous-sol. L’amélioration des conditions de travail (les fromagers souffrent souvent de problèmes de dos) est d’ailleurs une des raisons qui a présidé au choix d’un nouveau bâtiment. L’autre enjeu majeur est la protection de l’environnement.

Des investissements lourds : Pour chauffer le lait dans les cuves, une chaudière à bois a été installée qui a permis de réduire de moitié des frais par rapport au fioul, de réduire les rejets de CO2  et d’utiliser du bois local déchiqueté en plaquettes à quelques kilomètres de là…

Enfin, les efforts de la coopérative se sont portés sur les économies d’eau : un système de bâche récupère les eaux de pluie du toit qui, une fois traitées, servent au lavage des sols de la fromagerie.

Toutes ces innovations ont nécessité des investissements considérables –3,8 millions d’euros au total, financés pour partie par le FEADER, par  l’État et  par les collectivités locales.

© Cheick Saïdou/minagri.fr

Une cuve « double O »
Crédit photo : Cheick Saïdou/minagri.fr