Vous êtes dans : Accueil > Réalisations en Franche-Comté > Focus et exemples > Réalisations financées au titre du FEDER > Le double effet levier des fonds européens pour la réhabilitation BBC des logements sociaux

Le double effet levier des fonds européens pour la réhabilitation BBC des logements sociaux

© Territoire Habitat - SAGNIER

TERRITOIRE HABITAT pionnier du développement durable

A l'heure où les finances publiques sont en tension, Territoire Habitat n'en fait pas mystère : sans l'accompagnement du FEDER, qui peut être utilisé depuis 2010 à hauteur de 4 % de ses fonds totaux pour améliorer l'efficacité énergétique du parc social, la réhabilitation de 123 logements anciens à Belfort aurait été compromise. Car ces appartements allant du T1 au T5, regroupés dans deux bâtiments des rues Sangnier et Saint-Saëns construits en 1958, n'ont jamais bénéficié des financements d’État accordés via l'Agence nationale de rénovation urbaine (ANRU). Explication : l'immeuble n'est pas situé en zone prioritaire. « L'apport des fonds européens est d'autant plus important pour nous qu'il a un double effet levier, note Georges Guillard, responsable de l'opération à Territoire Habitat. Il permet d'abord d'engager ces programmes de réhabilitation énergétique en les démultipliant au profit du plus grand nombre. Les ménages modestes verront de ce fait leur confort amélioré et leurs charges baisser sensiblement.  A ce premier enjeu de développement durable viendront aussi s'ajouter des retombées économiques puisque ces mises en chantier fourniront du travail aux entreprises locales et soutiendront l'emploi. »

En l'absence de réhabilitation lourde, des campagnes d'entretien avaient été menées dans les années 1990 et 2000 mais il fallait faire « plus et mieux » , souligne Georges Guillard. En juillet 2013, un audit énergétique effectué pour mesurer la consommation énergétique primaire des bâtiments avait listé les solutions techniques les plus adaptées pour la réduire à l'échelle de chaque logement et palier : étanchéité à l'air renforcée, isolation thermique par l'extérieur, remplacements des fenêtres existantes des salles de bain et WC, suppression des greniers, révision des menuiseries extérieures. Territoire Habitat avait complété ce volet du traitement des causes de déperdition du « contenant » par un second, destiné à améliorer la performance du système de chauffage et de ventilation : réfection de la chaufferie avec remplacement de la colonne d'eau chaude sanitaire, mise en place de vannes thermostatiques sur l'ensemble des radiateurs, installation d'une ventilation naturelle hybride.

En aidant les bailleurs sociaux, « l'Europe ne se trompe pas de cible car ils gèrent d'énormes patrimoines et l'effet obtenu est en proportion » , juge Georges Guillard. Grâce au FEDER, Territoire Habitat, qui fut parmi les premiers organismes de sa catégorie à signer un écoprêt de la Caisse des Dépôts pour ses programmes de réhabilitation énergétique, continuera d'investir massivement dans son plan stratégique patrimonial. En particulier dans ce quartier d'habitat collectif belfortain. « Sa population le mérite » , insiste le responsable de cette opération ambitieuse inscrite dans les politiques d’État issues du Grenelle Environnement et qui répond au volontarisme manifesté par l'Union européenne en la matière. Au cours de la période 2014-2020, la Commission et le Parlement sont d'accord pour porter de 4 % à 20 % le taux d'utilisation du FEDER consacré à l'efficacité énergétique. Mais les bailleurs sociaux devront cette fois partager l'enveloppe avec d'autres secteurs de l'habitat. Afin de marquer leur spécificité, ils mettront en avant deux objectifs prioritaires : l'accès au logement des groupes défavorisés et un recours accru aux énergies renouvelables.