Vous êtes dans : Accueil > Réalisations en Franche-Comté > Focus et exemples > Réalisations financées au titre du FEDER > Quand croissance durable et inclusive se rejoignent à la « ressourcerie » de Quingey

Quand croissance durable et inclusive se rejoignent à la « ressourcerie » de Quingey

© Association TRI

L’association TRI (Traitement, Recyclage, Insertion) qui, outre ses activités de collecte et de valorisation, procède à des ventes de biens de seconde main à bas prix, a décidé d’investir dans un projet immobilier et d’acquisition de matériels de manutention afin de « professionnaliser » sa « ressourcerie ».

En dépit d’une prise de conscience généralisée, notre société de consommation produit sans cesse davantage de déchets. Leur traitement, par recyclage ou élimination, a un coût de plus en plus élevé. A Quingey, commune classée zone de revitalisation rurale dans le Doubs, cet accroissement important des objets et matières collectés se traduit par des engorgements réguliers du chantier et de mauvaises conditions de travail pour son personnel. L’association TRI (Traitement, Recyclage, Insertion) qui, outre ses activités de collecte et de valorisation, procède à des ventes de biens de seconde main à bas prix, a décidé d’investir dans un projet immobilier et d’acquisition de matériels de manutention afin de « professionnaliser » sa « ressourcerie ». L’Union européenne qui a réaffirmé avec force sa volonté de croissance durable à l’horizon 2020, soutient ce projet pour un peu plus de 500 000€ en 2012.

Le programme de la ressourcerie de Quingey inclut l’extension du bâtiment existant, la prolongation de l’auvent qui abrite les encombrants, l’agrandissement de son magasin, l’aménagement de nouveaux bureaux et salles.

L’association, qui gère par ailleurs une blanchisserie, relève du champ de l’économie sociale et solidaire. Ses statuts stipulent qu’elle doit participer à l’éducation des jeunes à l’environnement. L’espace réservé à cette action dans le futur ensemble lui permettra d’y « sensibiliser » d’autres publics aux comportements éco-citoyens.

Si sa mission au profit de la communauté de communes de Quingey consiste à minimiser les quantités de déchets traités en centre d’enfouissement, son rôle d’insertion est aussi essentiel. Aux côtés de ses 12 personnes en responsabilité et 14 agents permanents, le site de TRI accueille 47 salariés en situation de précarité. Ces 36 hommes et 11 femmes y sont pour la plupart formés dans les ateliers de valorisation des objets récupérés et destinés au réemploi.

Montant du projet : 1,255 M€ dont 502 108 € au titre du FEDER

© Association TRI